#Approche #Motivationnelle -01 : Ambivalence et Motivation au cœur des processus de Changement

Coaching de Dirigeants avec l’Approche Motivationnelle

« L’Approche Motivationnelle est utile en l’intervention sociale, visant à renforcer la motivation intrinsèque La méthode permet d’explorer et de résoudre la situation quand l’ambivalence et la motivation est au cœur des processus de changement.  »
[William R. Miller et Stephen Rollnick]

L’Approche Motivationnelle a été développée par William R. Miller et Stephen Rollnick en 1991 est une méthode  à changer un comportement inadapté.  L’Entretien Motivationnel est une méthode de communication dont l’intérêt est maintenant bien démontré dans les situations où ambivalence et motivation sont au cœur des processus de changement. Évolution radicale de la relation d’aide et du travail thérapeutique, il concerne particulièrement les addictions, l’éducation thérapeutique, l’intervention sociale… à chaque fois qu’il est à la fois utile et difficile de modifier un comportement problématique, voire tout simplement de faire un choix. L’EM aide également les intervenants sanitaires, sociaux et judiciaires à accompagner leurs clients dans le changement.

Les cinq principes de l’approche motivationnelle :

  1. Montrer de l’empathie. Il ne s’agit pas de s’identifier à l’autre, mais de tenter de comprendre ce qu’il vit par une attitude non moralisatrice. Une présence empathique prédispose le client à l’ouverture et au dévoilement de soi.
  2. Faire ressortir les discordances. Parler des conséquences et aider à prendre conscience des sentiments contradictoires. Les divergences perçues et exprimées par le client entre sa situation actuelle et la situation désirée donnent parfois place à une anxiété bénéfique au changement.
  3. Éviter l’argumentation. L’argumentation est contre productive et risque de provoquer la résistance et le déni
  4. Composer avec la résistance. Si le client résiste fortement aux suggestions ou aux interprétations, ne forcez pas la note. Les opinions peuvent se modifier en cours de route.
  5. Favoriser le sentiment de compétence personnelle. Souligner les efforts, les succès, les zones de maîtrise et renforcer l’idée que la démarche et les actions entreprises ont un impact significatif.

Les postulats sous-jacents :

  1. On ne peut imposer la motivation intrinsèque.
  2. Pour augmenter la motivation, la personne doit être d’accord pour discuter de son ambivalence.
  3. La persuasion directe n’est pas efficace face à l’ambivalence.
  4. La relation de coaching doit être égalitaire.
  5. Une attitude calme et empathique favorise l’ouverture pour parler de changement.

Laisser un commentaire

TOP