Notre corps parle ? – 14 : Notre cuisse et fémur

cuisseLa cuisse, le fémur

La cuisse se situe entre la hanche et le genou. Nous avons vu précédemment plus en détail ce que représentent ces deux articulations. Rappelons simplement ici que la hanche et le bassin sont la représentation de l’inconscient relationnel.

Ils représentent la « porte du Non-Conscient », que je qualifie de « Porte de l’Intégration » le point d’émergence, la résurgence de notre Non-Conscient dans son rapport relationnel au monde et aux êtres (dont nous-mêmes).

Le genou est, quant à lui, la « porte, la barrière de l’acceptation ». La cuisse, bâtie autour du fémur, représente ce qui est entre les deux et qui les relie.

Il peut s’agir de la projection de la phase de passage des mémoires, des peurs ou des désirs, du Non-Conscient vers le Conscient. Nous sommes alors dans le processus de Densification, au moment qui précède leur acceptation consciente. Mais ce peut être aussi le passage du Conscient vers le Non-Conscient. Nous sommes alors dans le processus de libération, au moment qui suit leur acceptation consciente et qui précède la non consciente.

Les maux de la cuisse et du fémur

Les mémoires ou les blessures inconscientes profondes d’un individu qui remontent à la surface et qu’il refuse d’accepter vont se manifester par des tensions dans la cuisse (point douloureux, crampe, point de sciatique localisé, etc.), voire même une fracture du fémur, lorsque le souvenir, la mémoire qui apparaît à la surface est trop forte ou bouleverse la structure (os) des croyances personnelles ou des choix de vie de la personne.

Dans le sens inverse, il peut s’agir de vécus et d’expériences que l’individu a acceptés dans son Conscient, dans son mental, mais qu’il ne peut pas ou n’est pas encore prêt à accepter au fond de lui-même. Cela peut être le cas de quelqu’un qui a dû céder sur quelque chose qu’il considérait comme important pour lui (promotion sociale, travail, maison, pays par exemple) et qu’il a compris et accepté dans son mental. Cependant au plus profond de lui-même, il ne
l’accepte pas. Malgré toutes les raisons logiques qui lui ont permis de comprendre les choses, il refuse de les intégrer.

Si la douleur ou le traumatisme se situent dans le fémur, cela signifie que la tension est liée à la structure profonde, aux croyances et aux valeurs inconscientes de la personne. Si, en revanche, cela se situe dans la cuisse, les muscles, nous sommes en présence d’une manifestation moins « grave » car moins ancrée dans la structure.

Si la tension, la douleur ou la fracture se trouvent dans la cuisse droite, il va s’agir de quelque chose en relation avec le Yin, la symbolique maternelle, et toutes ses représentations. Je pense par exemple au cas précis d’un ami qui devait absolument, pour des raisons économiques, vendre sa maison. Il savait que c’était nécessaire, voire obligatoire. Cette nécessité était claire dans sa tête et il en avait accepté mentalement toutes les raisons, dont il convenait à loisir lorsque nous en parlions.

Le seul problème était que, depuis plusieurs années, il hébergeait sa mère dans une partie de cette maison et qu’il lui était absolument inconcevable d’accepter ne serait-ce que l’idée de lui dire qu’il allait, lui, devoir vendre et elle partir. Il expulsait sa tension par des douleurs répétées et parfois violentes qui voyageaient entre sa fesse droite, sa cuisse droite et son genou droit, selon son état psychologique et son degré d’acceptation intérieure.

Si, en revanche, la tension, la douleur ou la fracture se situent dans la cuisse gauche, elles seront en relation avec le Yang, la symbolique paternelle, et toutes ses représentations. Ce fut le cas de Pascal. Enfant, il se fractura le fémur gauche à l’âge de 16 mois. Les circonstances de l’époque n’étant pas suffisamment claires dans les mémoires, il est difficile de déterminer ce qu’il y eut derrière cette fracture, très rare à cet âge-là. Il perdit son père plusieurs années après, dans un accident de la circulation.

Il refusa alors de « voir » les choses et eut un grave problème à l’œil gauche qui disparut pratiquement du jour au lendemain, lorsqu’il fut décidé par les médecins de l’opérer pour «voir ce qu’il y avait », car les examens ne montraient aucune pathologie ou lésion. Son rapport à toute la symbolique paternelle, à savoir la hiérarchie, l’autorité et son propre positionnement en tant qu’homme, se trouva inconsciemment affecté par cette disparition. Quelques années plus tard, alors qu’il vivait une situation difficile d’échec affectif dans sa vie d’homme, il se fracturait à nouveau le fémur  gauche, dans un accident de la circulation qu’il eut tout seul. Cet accident « amena » sa famille à découvrir la profondeur de sa détresse qu’il ne pouvait ni exprimer, ni reconnaître, ni admettre lui-même.

La mémoire émotionnelle qui émergeait était trop forte pour être « reconnue », d’où la fracture du fémur. Vivant au jour le jour, il laissait sa vie dériver progressivement, semblant obéir à une programmation intérieure suicidaire déjà bien engagée. Arrivé au « bout du chemin », il finit par accepter d’aller dans un centre de repos afin d’arrêter cette dynamique et pouvoir tenter de se reconstruire. Tout bascula dans sa vie ce jour-là. Il rencontra en effet celle qui
allait devenir sa femme et lui redonner son image d’homme. Il avait 34 ans et demi, exactement l’âge auquel son père disparut…https://moncoaching.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=3807&action=edit

Source : Je vous conseille vivement ce Livre ! : Dis-moi où tu as mal : Je te dirai pourquoi: de Michel Odoul  et de visiter son site sur lInstitut Français de SHIATSU

—————————————————————————————————————————————————-

The thigh, the femur
The thigh is between the hip and knee. We have seen above in more detail what these two joints. Simply recall here that the hip and pelvis are the relational representation of the unconscious. They represent the « gateway to the Non-Conscious, » which I call « Gateway Integration » the point of emergence, the resurgence of our Non-Aware report in its relationship to the world and beings (including ourselves) .The knee is, meanwhile, the « door, gate of acceptance. » Thigh Built
around the femur, which is is between and linking them.It may be the projection of the phase transition of memories, fears or desires, the Non-Aware to Aware. Then we are in the process of densification, the moment before their conscious acceptance. But it can also be aware of the passage to the Non-Conscious. Then we are in the process of liberation, when following their conscious acceptance and before the unconscious.Sore thigh and femurDeep unconscious memories or injury of a person who rise to the surface and refuses to accept will manifest as tension in the thigh (painful point, cramping, sciatica point located, etc..), Even a fractured femur when the memory, the memory appears on the surface is too strong or upsets the structure (bones) personal beliefs or lifestyle choices of the individual.In the opposite direction, it may be experienced and experiences that the individual has accepted his conscious, in his mind, but he can not or is not ready to accept in his heart itself. This may be the case of someone who had to give up on something he considered important for him (social promotion, work, home, country) and he understood and accepted in his mind. But deep within himself, he
accept it. Despite all the logical reasons that led him to understand the things he refuses to integrate.

If pain or trauma are the femur, this means that the voltage is related to the deep structure, beliefs and values ​​of the person unconscious. If, however, it is in the thigh muscles, we are in the presence of a « serious » event less because less rooted in the structure.

If tension, pain or fracture are in the right thigh, it will be something related to the Yin, the symbolic mother, and all his performances. I think for example the case of a friend who was absolutely, for economic reasons, to sell his house. He knew it was necessary, even mandatory. This need was clear in his head and he had mentally accepted all reasons, it was necessary at leisure when we talked.

The only problem was that for several years he hosted his mother in a part of the house and that it was inconceivable to accept even the idea that he was going to tell him, he need sell and leave. He expelled his blood by repeated and sometimes violent pain that traveled between his right buttock, his right thigh and his right knee, according to his psychological state and degree of inner acceptance.

If, however, tension, pain or fracture are in the left thigh, they are related to the Yang, the symbolic father, and all his performances. This was the case of Pascal. Child, he fractured his left femur at the age of 16 months. The circumstances of the time was not sufficiently clear in the memory, it is difficult to determine what there was behind this fracture is very rare in this age. He lost his father several years later, in a traffic accident.

He refused to « see » things and had a serious problem on the left, which disappeared almost overnight eye when it was decided by the doctors surgery to « see what it was » because tests showed no disease or injury. His relationship with all the paternal symbolic, namely hierarchy, authority and his own position as a man, found himself unconsciously affected by this loss. A few years later, while living a difficult emotional failure in his human life, he again fractured the left femur in a car accident he was alone. This accident « led » his family to discover the depth of his distress he could neither speak nor recognize or admit himself.

Emotional memory that emerged was too strong to be « recognized », where the fracture of the femur. Living from day to day, he let his life drift gradually pretend to obey a suicidal inner programming already well underway. Arriving at the « end of the road, » he finally agreed to go to a rest center to stop this process and to try to rebuild. Everything changed in his life that day. He met with the effect that
would become his wife and to restore its image as a man. He was 34 and a half years, the exact age at which his father disappeared …

Source: I highly recommend this book! Tell me where it hurts: I’ll tell you why: Michel Odoul and visit his site on the French Institute of Shiatsu

Laisser un commentaire

TOP