Notre corps parle ? – 10 : Nos Orteils

Pieds 2Les orteils

Ce sont les doigts des pieds et ils représentent les terminaisons « fines » de ces points d’appui. Ils sont les « détails », les « finitions » de ceux-là et par conséquent les terminaisons de nos positions, les détails de nos croyances ou les ponctuations de nos attitudes relationnelles.

Chaque orteil représente à son tour un détail particulier, un mode ou une phase spécifique que l’on décode grâce au méridien énergétique qui se termine ou qui débute dans l’orteil concerné.

En tant qu’élément périphérique et de finition de la relation, il permet facilement à l’individu de se servir de lui comme moyen de feed-back, de rétroaction. Grâce à chacun des orteils et aux points énergétiques qui sont à leur extrémité, l’individu peut stimuler ou évacuer inconsciemment mais efficacement les éventuelles tensions qui s’y trouvent. Les orteils sont, de ce fait, comme les doigts des mains, à la fois les lieux et les moyens privilégiés de multiples petits actes « manques » quotidiens qui nous semblent hasardeux et sans signification.

Mais ce n’est en fait jamais par hasard que nous nous brûlons, écrasons ou tordons tel ou tel orteil.

Il s’agit à chaque fois d’un processus « léger » mais net d’une recherche d’expression ou/et d’évacuation d’une tension relationnelle. Ce processus peut exister car le point énergétique qui est à l’extrémité de chacun des orteils s’appelle le « point source » ou « point du Printemps ».

C’est le point de la renaissance potentielle de l’énergie, grâce à laquelle une nouvelle dynamique peut apparaître ou par laquelle l’ancienne peut se « ressourcer » et changer de polarité.

Les maux des orteils

Je vais présenter ici simplement la signification globale de chacun des orteils et des souffrances qui vont s’y exprimer. Pour comprendre plus en détail toute la dynamique qui se situe derrière cela, il suffit de se reporter dans cet ouvrage à la partie qui concerne le méridien énergétique précis qui arrive dans l’orteil concerné et auquel il implique sa dynamique générale. Si la tension se manifeste dans un orteil du pied droit, elle est en relation avec la symbolique Yin (maternelle) ; dans un orteil du pied gauche, avec la symbolique Yang (paternelle).

  • Le gros orteil (le « pouce » du pied)

C’est le seul orteil du pied dans lequel débutent deux méridiens énergétiques, ceux de la Rate-Pancréas et du Foie. C’est l’orteil de base de notre appui relationnel, de ce que nous sommes.

C’est pour cette raison que lors de la ménopause (perte de la fécondité donc de la valeur féminine) se développe fréquemment une déformation de cet orteil qui s’appelle hallux valgus. Les traumatismes ou les tensions sur cet orteil signifient que nous ressentons une tension équivalente dans notre relation au monde, que ce soit sur le plan matériel (côté interne du pied) ou affectif (côté externe du pied).

  • Le deuxième orteil (l’« index » du pied)

C’est l’orteil dans lequel arrive le méridien de l’Estomac, c’est-à-dire celui qui gère notre rapport à la matière, notre digestion de cette matière. Les ampoules, durillons, maux ou traumatismes à ce doigt de pied vont nous parler de notre difficulté à gérer certaines situations matérielles ou professionnelles.

  • Le troisième orteil (le « majeur » du pied)

Il n’y a pas de méridien organique dans cet orteil mais il est en relation « indirecte » avec le Triple Foyer. C’est donc l’orteil central, celui de l’équilibre et de la cohérence de nos attitudes relationnelles. Les maux de cet orteil signifient donc que nous avons de la difficulté à équilibrer nos relations et ce en particulier en termes d’avenir. La peur d’al1er plus en avant et d’une façon juste peut s’exprimer par cet orteil.

  • Le quatrième orteil (l’« annulaire » du pied)

C’est l’orteil dans lequel arrive le méridien de la Vésicule Biliaire. Il représente les détails de nos relations avec le monde, dans le sens du juste et de l’injuste, de la recherche de la
perfection. Lorsque nous avons des tensions, des crampes ou des souffrances dans cet orteil, cela signifie que nous vivons une situation relationnelle difficile en termes de juste ou d’injuste. Il s’agit d’une relation qui ne nous satisfait pas au niveau des conditions et de la qualité de ces conditions.

  • Le petit orteil (le petit doigt de pied)

Le petit doigt de pied est l’orteil dans lequel se termine le méridien de la Vessie. C’est le méridien de l’évacuation des liquides organiques et des « vieilles mémoires ». Lorsque nous nous cognons sur cet orteil, ce qui est extrêmement douloureux, nous cherchons à éliminer des vieilles mémoires ou d’anciens schémas relationnels. Nous essayons de changer sans doute des habitudes anciennes, des modes de relation au monde et à l’autre qui ne nous satisfont plus. Par le traumatisme ou la souffrance (corps, blessure, entorse, etc.), nous stimulons nos énergies pour faciliter cette évacuation des anciens modes afin de pouvoir les remplacer par d’autres.

Source : Je vous conseille vivement l’achat et la lecture de ce Livre ! : Dis-moi où tu as mal : Je te dirai pourquoi: de Michel Odoul  et de visiter son site sur linstitut Français de SHIATSU

One Response to “Notre corps parle ? – 10 : Nos Orteils”

Laisser un commentaire

TOP