Nos #maladies nous parlent ? 2 – Un Herpès buccal…

HERPÈS buccal – ou FEU SAUVAGE

L’herpès, éruption cutanée groupée de vésicules inflammatoires, est communément appelé feu sauvage ou bouton de fièvre. Ce virus très contagieux touche un pourcentage élevé de notre population et, en plus, il persiste dans le corps pour le reste de la vie.

Il y a quelque chose qui « m’empoisonne » l’existence, un lien entre la peau et le système nerveux qui se fait mal : « c’est pour cela que ça fait mal ».

Même après plusieurs années de « sommeil », il peut réapparaître. Les éruptions du virus herpès simplex (HSV) provoquent des ulcères affectant surtout la bouche, les lèvres ou les parties génitales.

Plusieurs causes sont reliées à l’herpès. Cela peut être de la frustration parce que je n’ai pu réaliser certains désirs et je me sens quelque peu « impuissant », « incapable ». Je peux vouloir éloigner quelqu’un pour ne pas me laisser embrasser : je le juge ou je veux le punir. J’ai besoin de me retirer (au sens propre comme au sens figuré) pour un certain temps, la pression étant trop forte ; ce peut être face à ma vie sexuelle ou face au travail ou à la famille.

Je peux m’en vouloir d’avoir dit certaines paroles blessantes et j’ai maintenant tendance à ramper. J’ai eu à me défendre et je peux regretter les paroles dites. Je peux porter un jugement sévère sur une personne du sexe opposé et le généraliser à tout l’ensemble (par exemple : « Les hommes sont tous… »).

Autant de manières pour me garder à distance des autres, car les régions où l’herpès se développe sont habituellement les lèvres et les parties génitales, lieux de base pour la communication personnelle, verbale ou affective avec les autres personnes. Les ulcères peuvent m’indiquer que je vis une peine émotionnelle et mentale (car le tissu mou et les fluides sont impliqués), que je vis une grande douleur intérieure qui veut se faire jour.

Comme c’est avec les lèvres que j’embrasse les personnes aimées (conjoint, enfants, parents,etc..), l’herpès buccal m’indique que je peux vivre une séparation avec l’une d’entre elles. Le  » contact au niveau de la peau des lèvres a été retiré pour quelque raison que ce soit et l’herpès apparaît.

J’avais des projets, mais je ne peux plus les réaliser. C’est difficile pour moi de partager mes convictions. J’ai donc l’impression que ce sont les autres qui dirigent ma vie et cela ne me convient pas.

Sur le nez (plus rare), l’herpès m’indique que je peux vivre de la rage liée au fait qu’on pense, dans mon entourage, que j’ai «le nez fourré partout».

Les éruptions semblent étroitement liées au stress et aux situations conflictuelles, spécialement quand je fais quelque chose à contrecœur ou lorsque je vais à l’inverse de mes sentiments intérieurs (comme lorsque j’ai une expérience sexuelle avec une personne avec laquelle je ne veux pas être).

L’herpès peut aussi me donner le message que je vis un chagrin, une lassitude face à la vie, un manque d’amour-propre. Ce virus apporte sur la table toutes les questions de honte, de culpabilité, de compromis et de reniement de soi qui sont reliées à la sexualité (en observant la partie du corps affectée, je pourrai en trouver la cause). Je dois m’interroger face à l’intimité que je vis avec mon partenaire et voir quelles sont les frustrations, les peurs ou les déceptions qui je vis face à lui. Est-ce que je vis de la honte face à ma sexualité ? Est-ce qu’elle est satisfaisante ou n’est-elle devenue qu’un plaisir charnel dénué du sens profond qu’elle devrait contenir ?

Attitude à acquérir pour progresser : J’accepte de cesser de me juger et de juger sévèrement les autres. J’apprends à m’ouvrir aux autres. Je me fais de plus en plus confiance dans mes relations intimes. Je m’aime davantage et le soleil revient dans ma vie. Je suis fier d’être qui je suis.

Source : Le Grand Dictionnaire des malaises et maladies – Jacques Martel

One Response to “Nos #maladies nous parlent ? 2 – Un Herpès buccal…”

Laisser un commentaire

TOP