Être #heureux/se ?

par / mardi, 23 avril 2013 / Publié dansAuto Coaching Perso, Être heureux/se ?

enfants heureux 2«Les enfants sont heureux parce qu’ils n’ont pas un fichier dans leur esprit appelé « Toutes les choses qui pourraient aller mal« .  »
[Marianne Williamson]

Ce « fichier »  est rempli d’informations à prendre avec grande précautions car chacune d’elles contient ce que nous croyons être la réalité… contient-elle  la réalité ou Notre réalité, celle du moment ? issue de notre perception, instantanée, émotionnelle ou construite par notre pensée… ?

Si les choses de la « soi-disante réalité » devaient entrer dans notre tête , elle éclaterait… alors comment ferions nous si nous n’avions pas cette capacité de nous en faire une représentation… forcément réductrice… ?

Donc notre cerveau est une énorme banque de données… bourré de fichiers… compactés et réduits contenant Notre réalité.

Ce fichier disais-je, est utile, uniquement pour en tirer des Enseignements adaptés, liés au contexte, à la situation, à la/les personnes que nous cotoyons et à leur fonctionnement,…

D’ailleurs leur fonctionnement leur appartient… alors pourquoi en faire une affaire personnelle ? pourquoi utilisons cette situation enfin, la partie de linformation que nous avons filtrée, pour en tirer des règles sur la bases de choses ne nous concernant pas ?

Pourquoi ne pas se limiter à notre propre enseignement sur nous même ? : nos propres comportements et attitudes pour emprunter notre propre chemin pour s’appuyer sur nos propres Valeurs et pour servir notre personne, notre identité, et personne d’autre ?

Et pourquoi en tirer des généralisations, alors que tout change, les personnes, les situations, les événements, les contextes,… ? pourquoi faisons-nous des sélections de ce qui nous arrive pour le faire coller à ce que nous aurions vécu par le passé ? y trouver des choses qui pourraient s’y apparenter, même si cela est très différent,… pourquoi continuons-nous à faire des distorsions de la réalité pour la faire coller à ces « vieux » fichiers ?

Pourquoi entretenons-nous notre non-bonheur, et évitons-nous ainsi de vivre pleinement notre propre bonheur, de le savourer, de s’ouvrir au monde, sans peur, de s’ouvrir aux personnes que nous aimons et qui nous correspondent, sans peur, d’offrir le meilleur de nous même, sans peur, à nous-même et aux autres ?

Dans notre enfance, avons nous tant appris à jouer avec ce triangle maudit ?

Tant appris à  nous victimiser ? histoire de nous faire câliner ? – pour recevoir les chaudoudoux dont nous avons tant besoin et que nous n’offrons pas nous même aux autres ? – ou a persécuter les autres avec notre « mauvaise tête » voir à les « sauver » malgré eux pour les faire jouer à votre jeux et les entretenir dans leur dépendance ?

N’est-il pas temps de reprendre les commande de notre Vie ?

—-

«Children are happy because they don’t have a file in their minds called « All the Things That Could Go Wrong.  » [Marianne Williamson]

The « file » is full of information to take with great care because each contains what we believe to be reality … it contains the reality or our reality, that at the moment? After our perception, instant, emotional or built by our thoughts … ?

If things the « so-called reality » should enter our head, it would explode … so how would we do if we did not have this ability to make us a representation … necessarily reductive … ?

So our brain is a huge database … full of files … compacted and containing reduced our reality.

This file I said, is useful only to draw appropriate Teachings related to the context, the situation, the / the people we meet and their operations, …

Besides their operation theirs … so why make it personal? why use this situation finally, some of the information that we have filtered to extract rules on bases things about us?

Why not be limited to our own teaching on ourselves? : Our own behavior and attitudes to borrow our own path to build on our own values ​​and to serve our people, our identity, and nobody else?

And why draw generalizations, then everything changes, people, situations, events, contexts, … ? why selections of what happens to us to make it stick to what we would have lived in the past we doing? find things that could be likened, even if it is very different … why do we continue to distort reality to make it stick to the « old » files?

Why do we maintain our non-happiness, and avoid us and to live fully our own happiness, to enjoy, to embrace the world, without fear, to open up to people we love and who we represent, without afraid to offer the best of ourselves, without fear, to ourselves and to others?

In our childhood, we have learned so much playing with that damned triangle ?

Both learned to victimize us? history we cuddle? – To receive « chaudoudoux » we both need and we do not offer ourselves to others? – Or persecute others with our « bad head » see the « save » them to make them even play your games and maintain their addiction?

Is it not time to take the control of our life?

Laisser un commentaire

TOP