Notre corps parle ? – 3 : Nos Genoux (complet)

GenouxC’est la deuxième articulation de la jambe, celle qui sert à plier, à se plier, à se mettre à genou.
C’est l’articulation de l’humilité, de la souplesse intérieure, de la force profonde, à l’opposé du pouvoir extérieur qui donne la rigidité. Il est le signe manifesté de l’allégeance, de l’acceptation, voire de la reddition et de la soumission.

Le genou représente la «porte de l’Acceptation».

Il est le pendant, la continuation de la hanche dont il prolonge la mobilité mais dans le sens inverse. La hanche est une articulation qui ne peut en effet plier que vers l’avant alors que le genou ne peut plier que vers l’arrière. Il signifie donc la capacité à lâcher, à céder, voire à reculer.

C’est aussi l’articulation qui fait la bascule entre le Conscient et le Non-Conscient.

Il représente ainsi l’Acceptation d’une émotion, d’un ressenti, d’une idée qui émerge du Non-Conscient vers le Conscient, si nous sommes dans le processus de Densification ou bien, à l’inverse, qui va vers ce Non-Conscient depuis le Conscient, si nous sommes dans le processus de Libération (voir le schéma page 80). C’est l’articulation majeure de la relation à l’autre et de notre capacité à accepter ce que cette relation implique comme ouverture, voire comme compromis (je n’ai pas dit compromission). Il est d’ailleurs intéressant de remarquer que « genou » peut aussi s’écrire « je-nous »…

Les maux du genou

Il est facile de déduire que lorsque nous avons mal à un genou, cela signifie que nous avons
de la difficulté à plier, à accepter un vécu particulier. Nous sommes au niveau des jambes, la
tension est donc d’ordre relationnel avec le monde extérieur ou intérieur, avec les autres ou
avec soi-même. Les douleurs ou problèmes «mécaniques» aux genoux signifient qu’une
émotion, un ressenti, une idée ou une mémoire en rapport avec notre relation au monde ne
sont pas acceptés, voire refusés.

Il s’agit de quelque chose qui est vécu dans le Conscient et qui bouleverse, chamboule,
perturbe nos croyances intérieures et que nous refusons intérieurement. Il peut s’agir, à
l’inverse, d’une émotion, d’un ressenti ou d’une mémoire qui émergent du Non-Conscient
(message du Maître Intérieur) et que nous avons de la difficulté à « accepter », à intégrer dans
notre quotidien, dans notre Conscient car ils y perturbent, bouleversent des « habitudes » ou
des croyances reconnues et établies.

Si c’est le genou droit, la tension est en relation avec la symbolique Yin (maternelle).

Nous pouvons reprendre ici l’exemple que je citais précédemment de cet homme qui s’était blessé au genou droit au cours d’un match de football, alors qu’il venait de recevoir la lettre de demande de divorce de sa femme, divorce qu’il refusait. Je pense ici aussi à un cas personnel tout aussi significatif. Il y a quelques années, je pratiquais assidûment l’aïkido avec mon professeur de l’époque. Avec quelques amis, nous avions construit, à Paris, un magnifique dojo, pour lequel nous avions sué sang et eau et mis en péril pour certains nos structures familiales et sociales, car cette construction passait avant tout le reste et nous rendait « indisponibles » pour beaucoup d’autres choses. Peu de temps après la fin de cette réalisation, dont nous étions particulièrement fiers, les relations avec la structure que représentait l’association se dégradèrent.

Mais au fond de moi, je ne pouvais accepter les messages qui me venaient en permanence et
me montraient que ma route avec elle était terminée. Il m’était trop difficile d’accepter cette
idée, après tout ce que j’avais investi en elle, malgré le vécu de « trahison » qui s’associait au
reste.

Ce fut mon genou droit qui « lâcha » et m’obligea à arrêter tout, les cours que je donnais mais
aussi ceux que je recevais. Une double entorse se fit d’une façon quasiment anodine au cours
d’un échauffement d’aïkido, alors que ce genou me faisait déjà souffrir depuis plusieurs
semaines. Je ne pouvais pas « entendre » que ma relation avec l’association et sa dynamique «familiale » arrivait à sa fin.

Cette tension ajoutée à celles produites dans le milieu familial pendant la construction du dojo m’ont amené jusqu’à l’entorse, tout en ayant dans le même temps un problème de décalage de ma hanche droite (vécu de trahison). Je m’étais « obligé » ainsi à quitter cette association, cette représentation maternelle. Après une réflexion difficile,je finis par comprendre le message.

Malgré la « gravité médicale », je pus reprendre rapidement ma pratique ailleurs et mon genou droit s’est parfaitement remis et me permet à nouveau de faire de l’aïkido, même si mon emploi du temps actuel ne va pas toujours dans ce sens.

 

S’il s’agit du genou gauche, la tension est en relation avec la symbolique Yang (paternelle).

Je prendrai comme exemple une jeune femme, Françoise, qui était venue me consulter pour des raisons globales de « mal-être ». Lors de l’entretien que nous eûmes, il ressortit qu’elle
souffrait de son genou gauche. À ma question de savoir si elle vivait une tension relationnelle
avec un homme, après m’avoir regardé comme si j’étais un sorcier, elle reconnut traverser
avec son ami une phase difficile, où elle n’acceptait plus son comportement à son égard. Je lui expliquais alors la relation qui pouvait exister entre son genou et ses tensions relationnelles avec un homme.

Après quelques instants de réflexion, elle s’écria : « Ça alors ! C’est vrai car il y a quelques
années, je vivais avec un autre garçon qui m’avait posé le même problème et j’avais eu aussi
de fortes douleurs au genou gauche, qui cessèrent peu après que nous nous soyons séparés.»
Je lui ai bien entendu proposé de réfléchir au pourquoi elle revivait la même expérience et
pourquoi son corps tirait la sonnette d’alarme. Nous pûmes ainsi faire rapidement le point sur son « mal-être ».

Source : Je vous conseille vivement ce Livre ! : Dis-moi où tu as mal : Je te dirai pourquoi: de Michel Odoul  et de visiter son site sur linstitut Français de SHIATSU

2 Responses to “Notre corps parle ? – 3 : Nos Genoux (complet)”

  1. Excellent le curcuma, j’en ai rajouté dans mon plan réunionnais hier soir . J’ai lu que cette épice est prodigieuse pour la santé :)

Laisser un commentaire

TOP