Être Coach ? ép. 2

par / dimanche, 11 décembre 2011 / Publié dansDivers

Définition du coaching :

  • Coaching : Le coaching est la mise en place d’un partenariat avec les clients dans le cadre d’un processus de réflexion et de créativité, afin de les inciter à optimiser leur potentiel à la fois personnel et professionnel.
  • Relation de coaching professionnel : Une relation de coaching professionnel existe lorsque l’accompagnement intègre un accord ou un contrat commercial qui définit les responsabilités de chaque partie.

Afin d’expliciter les rôles existant dans la relation de coaching, il est souvent nécessaire de faire la distinction entre le client et le sponsor. Dans la plupart des cas, client et sponsor sont incarnés par la même personne et, par conséquent, désignés conjointement sous le nom de « client ». Toutefois, par souci de reconnaissance, il est courant de définir les rôles comme suit :

  • Client : Le « client » est la (les) personne(s) accompagnée(s).
  • Sponsor : Le « sponsor » est l’entité (y compris ses représentants) qui finance et/ou organise la fourniture de services de coaching.

Pour éviter certaines erreurs rédhibitoires courantes…. :

  1. Mode Consulting : Il s’attache surtout à dire au client ce qu’il doit faire ou comment il doit le faire
  2. Mode Thérapeutique : La conversation porte essentiellement sur le passé, et plus particulièrement sur le passé émotionnel

le coach doit prendre une posture adaptée :

  • Un coach maîtrise l’exploration préliminaire de base
  • Un coach manifeste des compétences de confiance et d’intimité, de présence, de questionnement efficace, de développement de la compréhension, de génération d’actions par le client et de responsabilisation du client….

Par exemple, la posture d’un coach se peut consister à donner des conseils ou d’affirmer que la réponse qu’il a lui-même choisie est celle que le client devrait mettre en pratique,… et doit respecter un Code de déontologie que les clients devraient connaître.

Les coachs professionnels  s’engagent à respecter certaines Normes de conduite éthique et à faire preuve de Déontologie

Il est couramment admis dans la profession de coach, que le coach:

  • ne fait aucune déclaration publique ni revendication  écrite qui soit fausse ou mensongère sur les services qu’il propose en tant que coach
  • identifie de manière précise ses qualifications, ses compétences, son expérience, ses certificats
  • s’efforce d’identifier les problèmes personnels risquant d’affecter, d’empêcher ou d’interférer avec sa mission d’accompagnement ou avec ses relations de coaching professionnel
  • conduit toutes ses activités annexes : de formation, de mentoring et de supervision, en accord avec le code de déontologie de la profession de Coach
  • mène et rend compte des recherches en faisant preuve de compétences, d’honnêteté et conformément aux normes scientifiques reconnues et aux directives applicables
  • conserve, stock et détruit tout dossier créé au cours de mon activité de coaching de manière à préserver la confidentialité, la sécurité et la propriété et à garantir la conformité aux lois et accords en vigueur.
  • cherche à éviter les conflits d’intérêt réels et potentiels et révéle lesdits conflits au public
  • propose de se retirer en cas de survenue d’un conflit
  • porte à la connaissance de son client et de son sponsor toute compensation anticipée de la part de tiers qu’il peut lui arriver de rétribuer pour référencement ou apport d’affaire
  • n’affecte pas la relation de coaching par des échanges de services, de marchandises ou de tout autre rémunération non monétaire
  • n’accepte aucun avantage à caractère personnel, professionnel ou financier ni ne tire profit de la relation coach-client, sauf dans le cas d’une forme de compensation définie dans le cadre de l’accord ou de son contrat
  • ne donne, à ses clients ou sponsors, aucune information ni aucun conseil mensongers ou faux
  • défini clairement les accords ou contrats passés avec ses clients et sponsor(s)
  • honore tous ses accords ou contrats établis dans le cadre des relations de coaching professionnel
  • explique et s’assurer que ses clients et sponsor(s) comprennent bien la nature du coaching, la nature et les limites de la confidentialité, les dispositions financières et toute autre clause de l’accord ou du contrat de coaching
  • définit des limites claires, pertinentes et culturellement raisonnables pour régir quelque contact physique qu’il puisse avoir avec ses clients ou sponsors (PNL et Hypnose)
  • respecte le droit du client à mettre fin à la relation de coaching à tout moment au cours du processus, sous réserve des dispositions de l’accord ou du contrat
  • est attentif aux signes indiquant que le client ne tire plus bénéfice de la relation de coaching
  • encourage le client ou le sponsor à changer de prestataire si il considère qu’il est dans l’intérêt du client ou du sponsor de faire intervenir un autre coach ou une autre ressource.
  • assure le niveau de confidentialité le plus strict pour l’ensemble des données du client et du sponsor
  • établit un contrat clair définissant la manière dont les informations relatives au coaching seront échangées entre le coach, le client et le sponsor

Sources : SF Coach et ICF

—–

(à Suivre…)

Taggé sur :

Laisser un commentaire

TOP