Quand un Coaching est-il adapté ?

par / lundi, 31 octobre 2011 / Publié dansSe faire Coacher ?

Coaching ou Psychologie ?

Il faut aussi distinguer le coaching du conseil et de la psychothérapie. Il faut d’ailleurs aussi la différencier de certaines idéologies qui déclarent l’utiliser : certaines sectes, certains mouvements se déclarant religieux, et certains mouvements se déclarant philosophiques utilisent le coaching comme outil de manipulation.

Un conseil est apporté par un consultant qui  est un spécialiste extérieur à une organisation à qui l’on fait appel afin d’obtenir un avis « éclairé » au sujet d’une question ou de l’aide pour résoudre un problème précis. En pratique le terme consultant est souvent détourné de son sens et employé pour des questions marketing de valorisation pour désigner les intervenants en prestation intellectuelle de services.

La psychothérapie, exercées par des psychologues et/ou des psychiatres de formation, et réglementée depuis le 1er juillet 2010 par la loi Hôpital, est réalisée par un psychothérapeute pour un patient qui ressent de la souffrance, de l’inconfort, du mal-être, une sensation d’incomplétude, de vide, d’insatisfaction, etc.. ou bien encore une difficulté à se relier au monde et à autrui. Il a pour vocation de « soigner par l’esprit » des souffrances tant psychiques que somatiques .

Le processus de changement en psychothérapie s’articule autour de trois moteurs de changement :

  1. L’expression libre. Elle est centrée sur les sentiments, les sensations corporelles, les pensées et représentations intimes, les émotions afin que le sujet objective toutes les résistances, les mécanismes de défense qui s’opposent à leur expression spontanée.
  2. La catharsis. L’étape au centre du processus de changement est la libération émotionnelle des affects et émotions préalablement refoulés dans l’inconscient derrière les postures défensives.
  3. La prise de conscience. Elle est intimement liée à la mise en place d’un nouveau système de perception et de représentation mentales du sujet. D’une part l’attention est réévaluée. D’autre part le décloisonnement perceptif de la réalité des choses saisies auparavant disjointes les unes des autres permet l’accès à des sens et des contenus jusque là hors d’atteinte.

Il y a différentes approches et techniques aujourd’hui et n’étant pas spécialiste, je ne rentrerais pas dans le détail (qui me dépasse). Toutefois il est à noter que nous retrouvons des pratiques communes avec le Coaching, notamment :

  • Les psychothérapies d’inspiration systémiques
  • La Gestalt-thérapie
  • L’analyse transactionnelle (AT)
  • L’hypnose thérapeutique (dite Ericksonnienne)
  • La programmation neuro-linguistique (PNL)
  • Les thérapies utilisant une médiation notamment la relaxation, et la sophrologie

Cependant, la philosophie est l’une des racines du coaching, dans la mesure où elle est un exercice autonome de la raison, même quand celle-ci est guidée par le dialogue ou par la maïeutique socratique. Savoir poser les problèmes, trouver par soi-même des solutions variées, faire progresser une façon de voir les choses et la vie, font partie intégrante du coaching comme de la philosophie.

Nous reviendrons prochainement sur les termes : communiquer, dialogue, maïeutique ,…

 (à Suivre… dans la Série « Être Coaché »)


One Response to “Quand un Coaching est-il adapté ?”

  1. Bonjour, je me demandais en passant si une différence supplémentaire ne serait pas que le coach est en mesure de garantir un résultat, contrairement à toute forme de psychothérapie qui répond plutôt à l’obligation de moyen…

Laisser un commentaire

TOP